Le Réseau Amy écrit à l’OFII Montrouge

Face aux difficultés récurrentes de fonctionnement de l’OFII Montrouge rencontrées par les demandeurs d’asile et bénéficiaires d’une protection internationale dans le cadre de leurs démarches dans les Yvelines, le Réseau pour l’Accueil des Migrants en Yvelines a écrit un courrier à l’attention de la Direction Territoriale de l’OFII Montrouge, avec copie aux Députés et Sénateurs des Yvelines, et interpellé la Défenseure des Droits.

Retrouvez le texte de ce courrier ci-dessous :


Mme Normand
Direction Territoriale de l’OFII Montrouge
221 Avenue Pierre Brossolette
92120 Montrouge

Versailles, le 2 mai 2021

Objet : Difficultés récurrentes de fonctionnement de la Direction Territoriale de l’OFII Montrouge concernant les demandeurs d’asile et bénéficiaires d’une protection internationale

Madame la Directrice,

Les associations et comités composant le Réseau Accueil des Migrants en Yvelines (Réseau AMY) suivent et accompagnent notamment des demandeurs d’asile, réfugiés et bénéficiaires de la protection subsidiaire dans les Yvelines.

Nous faisons le constat depuis des mois, voire beaucoup plus, d’un certain nombre de dysfonctionnements récurrents de vos services qui mettent ou maintiennent les demandeurs d’asile dans des situations inextricables, souvent de vulnérabilité, parfois au détriment du respect du droit.

Nous jugeons cet état de fait inacceptable et vous remercions par avance de prendre les mesures qui s’imposent pour un fonctionnement respectueux des personnes et du droit.

Les dysfonctionnements récurrents rencontrés sont les suivants :

1/ Interruption des Conditions Matérielles d’Accueil par l’OFII sans notification préalable ni de l’intention ni de la décision. Cette pratique non règlementaire est très problématique car elle empêche les intéressés de faire valoir leurs droits et d’engager d’éventuels recours dans des délais raisonnables.

Sont concernés par cette interruption, par exemple :

  • B.A.S.                  AGDREF 7……..1
  • B.Z.                     AGDREF 7……..2
  • U. H.                    AGDREF 7……..2
  • C.M.                    AGDREF 7……..1
  • E.J.E.M               AGDREF 7……..2

2/ Non-réintroduction (et/ou restitution des arriérés d’Allocation de Demandeurs d’Asile) des Conditions Matérielles d’Accueil par l’OFII malgré des décisions de justice.

Peuvent être cités par exemple les situations suivantes, dont l’une fait l’objet d’une saisine de la Défenseure des Droits :

  • U.H.                     AGDREF 7……..2
  • C.M.                    AGDREF 7……..3

3/ Difficultés pour les demandeurs d’asile, les travailleurs sociaux et les militants/bénévoles de joindre l’OFII ou d’obtenir une réponse aux mails ou aux courriers pour toute question relative aux CMA et à l’hébergement.

Parmi les nombreuses situations :

  • B.A.S.                  AGDREF 7……..1
  • D.A.                     AGDREF 7……..1

4/ Délai de plusieurs mois pour la mise en place du Contrat d’Intégration Républicaine, ce qui retarde de façon très significative l’accès aux cours de français et l’intégration des personnes protégées, et les maintient donc dans une grande difficulté pour trouver un travail et un logement.

Par exemple :

  • K.G.                    AGDREF 7……..0
  • A.A.R.                 AGDREF 7……..6
  • N.H.                     AGDREF 7……..0

5/ Difficultés non permanentes, mais très régulières, pour joindre la plateforme téléphonique de l’OFII de demande d’asile dans un délai raisonnable, et obtenir un rendez-vous à la SPADA Coallia à Limay en vue d’initier le dépôt de demande. Il arrive sur certaines périodes que les intéressés doivent appeler plusieurs fois par jour pendant des jours, être mis en attente à chaque appel pendant 45 minutes, et ensuite devoir recommencer parfois des semaines. Au-delà des frais engendrés par ces appels pour des personnes sans ressources et de l’anxiété occasionnée, cet état de fait retarde l’exercice du droit d’asile.

6/ Décisions prises par l’OFII de sortie des lieux d’hébergement du Dispositif National d’Asile en période de confinement/couvre-feu sans alternative.

Par exemple :

  • H.T.                     AGDREF 7……..8

Nous soulignons que les situations individuelles mentionnées plus haut, et pour lesquelles nous tenons plus d’informations à votre disposition, ne sont que des exemples actuels de dysfonctionnements que nous constatons de façon récurrente depuis longtemps. Par ailleurs, et notamment en raison du contexte sanitaire, il est à souligner que nous ne voyons bien évidemment qu’une infime minorité des personnes vraisemblablement impactées.

En conséquence, nous vous demandons de faire en sorte que des mesures fortes soient prises pour remédier à ces dysfonctionnements et difficultés, qui mettent en péril le quotidien et l’avenir de nombreux femmes et hommes et sont indignes d’un traitement humain de leur situation.

Vous remerciant par avance de votre attention

Sincèrement,

Le comité d’animation du Réseau AMY

Copie : Sénateurs – Députés des Yvelines – La Défenseure des Droits

«C’est notre devoir de les aider» : ces bienfaiteurs offrent un toit aux migrants et aux sans-abri

“Une dizaine de familles de la région mantaise, dans les Yvelines, accueille des personnes sans domicile, aiguillées par un réseau d’associations. Une vraie chance pour ces hommes et ces femmes aux parcours tumultueux. Nous les avons rencontrés. Ils témoignent.”

Retrouvez ici un article du Parisien qui témoigne de l’hébergement solidaire et bénévole dans le secteur de Mantes.
L’hébergement solidaire ce sont des particuliers qui mettent à l’abri chez eux, gratuitement, des personnes à la rue en attendant que le 115 leur procure une place d’hébergement. Ce sont des hommes, des femmes parfois avec des enfants, souvent des migrants qui n’ont d’autre solution que de dormir dans les gares, les couloirs d’immeubles ou dans la rue. L’hébergement solidaire est un geste d’humanité.

Ailleurs dans les Yvelines d’autres associations essaient aussi de faire vivre l’hébergement solidaire mais c’est bien difficile de trouver des personnes qui acceptent d’accueillir.

Pétition – Jeunes majeurs étrangers, sortir de l’impasse

Le Réseau pour l’Accueil des Migrants en Yvelines (Réseau Amy) relaie la pétition mise en ligne en mars 2021 par la ligue des Droits de l’Homme.

La LDH a initié une campagne pour mobiliser l’opinion publique sur la situation des jeunes majeurs étrangers et, le cas échéant, de leurs familles.

Une soixantaine d’organisations ont lancé un appel en faveur des jeunes majeurs étrangers qui reçoivent une obligation de quitter le territoire français (OQTF) quand ils atteignent la majorité (affaire du boulanger de Besançon et bien d’autres).

Cette campagne intitulée “Jeunes étrangers, sortir de l’impasse” part de plusieurs constats :

  • la contestation systématique de l’identité des jeunes arrivés mineurs non accompagnés et même de leur âge, y compris quand ils ont été placés par un juge des enfants ;
  • la quasi disparition des possibilités de régularisation des familles avec enfants mineurs ;
  • les difficultés croissante d’accès aux préfectures via la dématérialisation ;
  • face à ces embûches, nous constatons, à l’inverse, les manifestations de solidarité de plus en plus nombreuses autour de ces jeunes.

Un COMMUNIQUÉ DE PRESSE a été publié le lundi 8 février. Il est désormais signé par plus d’une soixantaine d’organisations nationales.

Nous voulons poursuivre et amplifier ce mouvement de solidarité.

Retrouvez cette pétition ici :

À signer et à partager : https://www.ldh-france.org/petition-jeunes-majeurs/

Retrouvez aussi l’appel de 225 personnalités publié dans le journal Le Monde le 27 février 2021, qui a été le point de départ au lancement de la pétition.

Nous devons tout mettre en œuvre pour la diffuser et la faire signer massivement avec nos partenaires tant au niveau national que local, multiplier les initiatives notamment avec les réseaux et collectifs de soutien et d’action en faveur des exilés.

Journée internationale des Migrants le 18 décembre 2020 : courrier au Président de la République

À l’occasion de la Journée internationale des Migrants du 18 décembre 2020, la plupart des associations * du Réseau Amy, réunis en Assemblée Locale des Yvelines des États Généraux des Migrations, ont écrit au Président de la République Française pour pour dénoncer la politique migratoire actuelle de la France et exiger la régularisation de touTEs les Sans-Papiers, la fermeture des Centres de rétention administrative (CRA) et le logement pour touTEs.

Retrouver ci-dessous ce texte, ainsi que le communiqué de presse envoyé aux médias.


États Généraux des Migrations
14, Passage Dubail
75010 Paris
www.eg-migrations.org

Monsieur Le Président De La République
Palais de l’Élysée
55 Rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

Paris, 14/12/2020

Monsieur le Président de la République,

Nous vous écrivons à l’occasion de la Journée internationale des Migrants, le 18 décembre instituée par les Nations unies.

La troisième session nationale des États Généraux des Migrations vient de se terminer. Au cœur de nos débats et de nos solutions de terrain : la liberté, l’égalité et la solidarité ; au centre de nos préoccupations : le respect des droits fondamentaux et de la dignité pour toutes et tous. Notre proposition : l’accueil, la régularisation pérenne et inconditionnelle des personnes étrangères et l’égalité des droits.

Au même moment, les forces de l’ordre, sous le commandement du Préfet de police de Paris, réprimaient violemment à Saint-Denis et à Paris des êtres humains démunis, au nom de l’État français. Et depuis le début de votre mandat, vous avez choisi, par délégation au ministre de l’Intérieur, de démanteler des camps, de laisser à la rue des hommes, des femmes et des enfants, de les priver de nourriture, de logement, d’éducation et de leur interdire de travailler. Votre politique marginalise des êtres humains en les obligeant à vivre dans l’illégalité et la précarité. Votre seule proposition : la répression extrêmement violente, la déshumanisation et l’humiliation des personnes exilées, le déni.

Nous vous rappelons qu’il y a trois ans, 470 organisations vous avaient interpellées pour que vous convoquiez des États Généraux des Migrations. Vous avez expliqué que cela n’était pas nécessaire. Vous avez ignoré cette sollicitation de la société civile, comme vous avez ignoré plus récemment, la marche de sans-papiers d’octobre 2020.

Que vous le vouliez ou non, les États Généraux des Migrations existent ! Leurs membres agissent au jour le jour en solidarité avec les personnes étrangères. Les EGM représentent plusieurs centaines de collectifs, d’associations, des structures et d’ONG partout en France. Ils représentent la France qui accueille. Ils représentent la France qui lutte contre la répression et l’injustice.

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus nombreux et nous sommes en colère. En conséquence, les EGM s’associent à la saisine faite par un de ses membres actifs, de la Défenseure des Droits et du Rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’homme, des migrants, à la suite des événements qui se sont déroulés à Paris, le 23 novembre dernier.
Également, les EGM soutiendront, partout en France, l’acte 4 de la Marche des Solidarités qui aura lieu le 18 décembre.

Nous vous demandons instamment d’observer ce que celles et ceux qui choisissent la justice et la dignité sont capables de faire. Nous vous demandons de nous écouter, de défendre et de construire avec nous la paix sociale.
L’humanité de demain se construit avec l’accueil d’aujourd’hui.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre colère citoyenne et de notre très haute considération,

L’Assemblée Locale des Yvelines


Retrouvez ci-dessous les documents au format PDF :

* Associations signataires :
ACO VIS; ACI 78; ASTI du Mantois; Attac 78 Nord; CELY; CAMA; Cercle de Silence du Mantois; Cercle de Silence de Versailles; Cimade Yvelines; Collectif de soutien aux réfugiés et sans abri de la confluence; Comité de soutien aux réfugiés des Tilleuls de Triel-sur-Seine; Communauté Emmaüs Dennemont; Forum du Mantois; LDH Yvelines; LDH de Conflans-Andrésy-Chanteloup-Maurecourt; LDH de Mantes la Jolie; LDH de Poissy; LDH de Verneuil; Mouvement de la Paix comité local; RESF 78; Voisins Solidaires de Mézy ; Voisins Solidaires de Versailles.

Conséquences du couvre-feu sur les déboutés du Droit d’Asile – lettre à l’OFII

Avec l’entrée en vigueur du “couvre-feu” d’octobre 2020, le Réseau pour l’Accueil des Migrants en Yvelines reste plus que jamais mobilisé et vient d’adresser un courrier à Madame La Directrice de la délégation territoriale de l’OFII de Montrouge sur les conséquences du couvre-feu sur les déboutés du Droit d’Asile actuellement hébergés au sein du Dispositif National d’Accueil

Retrouvez cette lettre en format PDF en bas de cette page.


Madame la Directrice,

Nos associations ont reçu plusieurs personnes hébergées dans des établissements de votre dispositif d’accueil pour demandeurs d’asile dans les Yvelines qui ont reçu récemment des notifications de fin de prise en charge.
Nous sommes très inquiets pour ces personnes à qui on ne propose aucune solution d’hébergement ultérieure pouvant effectivement les accueillir.
Vont-elles devoir dormir à la rue, alors que nous sommes en période de couvre-feu, et que quiconque se trouve dans la rue, sans motif professionnel ou d’urgence, entre 21h et 6h du matin est en infraction ?
Pouvez-vous donc nous confirmer que, compte tenu des circonstances, vous prolongerez leur hébergement jusqu’à ce qu’une mise à l’abri effective pour la durée du couvre-feu leur soit proposée ?
Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions, Madame la Directrice d’agréer l’expression de notre respect républicain.
Le comité d’animation du Réseau AMY

Marche nationale des sans-papiers : on marche vers l’Élysée

La marche nationale des sans-papiers sur son parcours Ouest, partie de Rennes le 3 octobre 2020, fait une étape dans les Yvelines ce mercredi 14 octobre 2020.

Programme du Mercredi 14 octobre :

  • 11h00 : Rassemblement devant la préfecture – avenue de Paris à Versailles – accueil des marcheurs/marcheuses, prises de paroles
  • 12h00 : Départ de la marche Versailles-Plaisir (15 km) pique-nique sur le parcours
  • 18h00 : Rassemblement devant le Centre de Rétention Administrative (CRA) de PLAISIR – 889 avenue F. Mitterrand – accueil des marcheurs/marcheuses, prises de paroles
  • 19h00 /19h30: Fin de la manifestation. Départ pour les hébergements.

Les bénévoles des associations et collectifs du Réseau Amy et des Voisins Solidaires de Versailles seront là pour accueillir, nourrir et héberger les bénévoles.

Venez vous joindre aux marcheurs dans les Yvelines et participez au rassemblement final le samedi 17 octobre 2020 à 14h00 place de la République à Paris.

Rentrée du cercle de silence de Versailles jeudi prochain 10 septembre 2020

C’est aussi la rentrée pour le CdS (Cercle de Silence) de Versailles ! Après 2 mois de vacances et malgré la Covid-19, nous nous retrouverons le jeudi 10 septembre 2020 à 18h place du marché aux fleurs à Versailles. Nous respecterons les consignes sanitaires en vigueur : masque obligatoire, distanciation physique, non distribution de la lettre de septembre qui sera mise à disposition des passants intéressés. https://sites.google.com/site/cercledesilenceversailles/

En 2007, à l’origine des Cercles de Silence par les franciscains de Toulouse, il y avait le désir de manifester contre la mise en Centre de Rétention Administrative (CRA) d’étrangers sans papiers. Depuis 2007, les CRA continuent à enfermer, même pendant la pandémie de la Covid-19, des personnes étrangères dans des conditions indignes. Un rassemblement non-violent contre l’existence du CRA de Plaisir, organisé par le Réseau AMY, aura lieu le samedi 26 septembre à 17h devant le commissariat de police, où est inclus le CRA, 889 avenue François Mitterrand à Plaisir (78370).

Vous trouverez ci-dessous la lettre de septembre avec ses informations sur l’actualité locale (La Préfecture et la Croix-Rouge à Versailles), nationale (la Manche) et européenne (les bateaux de recherche et de secours aux migrants en Méditerranée), ainsi que des conseils de lecture pour la rentrée !

Demande d’asile en Yvelines de plus en plus difficile

En cette rentrée de septembre 2020, le Réseau pour l’Accueil des Migrants en Yvelines reste plus que jamais mobilisé et vient d’adresser un courrier au Préfet des Yvelines concernant l’impossibilité grandissante d’obtenir un rendez-vous pour effectuer une demande d’asile.

Retrouvez cette lettre en format PDF en bas de cette page.

Retrouvez-nous aussi sur FaceBook sur notre page https://www.facebook.com/reseauAmy

3e courrier – Continuité de l’hébergement d’urgence

Le Réseau Amy ne baisse pas la garde avec la fin de la trêve hivernale repoussée au 10 juillet 2020, date de la fin de l’état d’urgence sanitaire en France. Nous avons adressé un nouveau courrier au Préfet de région, le 3e en quelques semaines sur la nécessité de continuer à assurer l’hébergement d’urgence et que l’objectif « aucune personne ne doit être remise à la rue sans solution alternative » soit partagé. Le voici ci-dessous et en pièce jointe.


Le 14 juillet 2020

À Monsieur le Préfet de la Région d’Île-de-France
Copie à Monsieur le Directeur de l’OFII

Monsieur le Préfet,

Nous vous remercions de votre courrier du 30 juin dernier qui explicite les mesures prises par l’Etat pour assurer la continuité de l’hébergement d’urgence des personnes les plus fragiles.
Nous saluons cette avancée importante dans la protection des plus vulnérables.
Néanmoins la reprise de l’activité de l’OFPRA signifie la sortie des déboutés du droit d’asile des structures d’hébergement du dispositif national d’accueil (DNA), avec le 115 comme seule solution en ces temps de fermeture des frontières.
Déjà nous relevons que des responsables de structures du DNA demandent à des personnes, à des familles de se préparer à partir dans la plus grande précarité.
Nous constatons également que le retrait des Conditions Matérielles de l’Accueil (CMA) se traduit par des expulsions et que même de nombreuses personnes qui viennent de déposer une demande d’asile ne bénéficient pas d’un hébergement y compris s’ils sont vulnérables.
Ainsi tout le travail fait par vos services en faveur de l’hébergement généraliste va-t-il être contrebattu par un afflux provenant du DNA.
Si des efforts sont faits pour maintenir une offre d’hébergement d’urgence généraliste à la hauteur des besoins et assurer la continuité de cet hébergement, des efforts devraient être également faits pour les structures du DNA, sinon c’est à une nouvelle saturation massive du 115 qu’il faut s’attendre.
Nous exprimons donc le souhait que l’effort en faveur des plus vulnérables soit commun à tous les services de l’Etat et que l’objectif « aucune personne ne doit être remise à la rue sans solution alternative » soit partagé.
Mais peut-être sommes-nous mal informés et l’OFII travaille-t-il avec ce même objectif, ce qui permettrait de ne pas augmenter la pression sur le SIAO.
Dans l’attente de votre réponse nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, à notre attachement aux principes de fraternité et de solidarité et d’agréer l’expression de notre respect républicain.

Pour le Réseau AMY, le comité d’animation

Pour répondre à ce courrier :

Associations et Collectifs membres du Réseau AMY

  • ACO VIS (Action Catholique Ouvrière Vallée Industrielle de la Seine)
  • ACI 78 (Action Catholique des milieux Indépendants)
  • ASTI du Mantois
  • ATD Quart Monde Yvelines
  • ATTAC 78 Nord
  • CELY (Croyants en liberté Yvelines)
  • CAMA (Collectif pour l’Accueil de Migrants à Achères)
  • Cercle de Silence de Mantes et du Mantois
  • Cercle de Silence de Versailles
  • La Cimade (Plaisir et Versailles)
  • Collectif Voisins Solidaires de Mézy
  • Collectif de soutien aux réfugiés et sans abri de la confluence
  • Comité de soutien aux réfugiés des Tilleuls de Triel-sur-Seine
  • Communauté Emmaüs Dennemont
  • Forum du Mantois
  • LDH Yvelines (Ligue des Droits de l’Homme, Fédération des Yvelines)
  • LDH de Conflans-Andrésy-Chanteloup-Maurecourt
  • LDH de Mantes la Jolie et du Mantois
  • LDH de Poissy et environs
  • LDH de Verneuil et environs
  • Mouvement de la Paix comité local (Achères, Carrières, Poissy)
  • RESF 78
  • Voisins Solidaires de Versailles

Relance – Lettre au préfet de région – Mise à l’abri des personnes sans résidence stable

Ce 25 juin 2020, le Réseau Amy a envoyé une lettre de relance au Préfet de la Région Île-de-France. Dans cette nouvelle lettre, qui fait suite au courrier envoyé le 26 avril 2020 (à retrouver ici), les associations et collectifs membres du Réseau Amy font part de leur inquiétude sur la fin annoncée (10 juillet) de la prise en charge des personnes actuellement hébergées, avec risque de mise à la rue dans les jours à venir.

Retrouvez ci-dessous le texte de cette lettre et sa version PDF.


Le 25 juin 2020

À M. le Préfet de la Région d’Ile-de-France
Copie à M. le Préfet des Yvelines
et à Mme la Directrice de la DDCS 78

Monsieur le Préfet,

Dans notre lettre du 26 avril 2020, nous vous avions exprimé le souhait que soit pérennisé l’hébergement des personnes sans résidence stable organisé en raison du confinement. Dans votre réponse du 29 avril, vous nous aviez indiqué qu’un groupe de travail avait été constitué pour proposer des réponses aux enjeux du déconfinement pour les personnes vulnérables et que vous nous tiendriez informés des décisions prises à cet égard.

D’autre part, nous avons pris connaissance de la circulaire du 3 juin du ministre Julien Denormandie dont nous avons retenu le principe clé d’éviter toute sortie sèche des places exceptionnellement ouvertes jusqu’au 10 juillet.

Nous nous approchons de la fin de la période d’urgence sanitaire et des personnes hébergées à l’hôtel par le 115 ou dans des structures (par exemple HUDA) par l’OFII nous font savoir qu’elles ont été informées d’une mise à la rue dans les semaines qui viennent.

Devant ces informations contradictoires, nous vous interrogeons donc sur la mise en œuvre dans le département des Yvelines des mesures permettant de respecter le principe clé préconisé par le ministère.

Nous réitérons solennellement notre souhait que les personnes mises à l’abri durant le confinement puissent bénéficier d’un hébergement pérenne en raison de leur extrême pauvreté. Étant bien entendu que cela ne peut se faire au détriment des sans-abris appelant le 115 ou des personnes disposant d’un droit au séjour au titre de leur statut de demandeurs d’asile ou de réfugiés.

Comme la loi le déclare : ” Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence” (article L. 345-2-2 du code de l’action sociale et des familles et découlant de la loi 2018 -10231 du 23 novembre 2018).

La crise sanitaire a montré que c’était possible. Il s’agit maintenant de se maintenir au même niveau d’exigence, c’est-à-dire celui fixé par la loi.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, à notre attachement aux principes de fraternité et de solidarité, et d’agréer l’expression de notre respect républicain.

Pour le Réseau AMY, le comité d’animation 

Pour répondre à ce courrier :

Le Réseau-AMY est l’assemblée locale 78 des États Généraux des Migrations.

https://www.reseau-amy.org/

https://www.facebook.com/reseauAmy

Associations et Collectifs membres du Réseau AMY

  • Amnesty International Versailles
  • ACO VIS (Action Catholique Ouvrière Vallée Industrielle de la Seine)
  • ACI 78 (Action Catholique des milieux Indépendants)
  • ASTI du Mantois
  • ATD Quart Monde Yvelines
  • ATTAC 78 Nord
  • CELY (Croyants en liberté Yvelines)
  • CAMA (Collectif pour l’Accueil de Migrants à Achères)
  • Cercle de Silence de Mantes et du Mantois
  • Cercle de Silence de Versailles
  • La Cimade (Plaisir et Versailles)
  • Collectif Voisins Solidaires de Mézy
  • Collectif de soutien aux réfugiés et sans abri de la confluence
  • Comité de soutien aux réfugiés des Tilleuls de Triel-sur-Seine
  • Communauté Emmaüs Dennemont
  • Forum du Mantois
  • LDH Yvelines (Ligue des Droits de l’Homme, Fédération des Yvelines)
  • LDH de Conflans-Andrésy-Chanteloup-Maurecourt
  • LDH de Mantes la Jolie et du Mantois
  • LDH de Poissy et environs
  • LDH de Verneuil et environs
  • Mouvement de la Paix comité local (Achères, Carrières, Poissy)
  • MRAP Yvelines
  • RESF 78
  • Voisins Solidaires de Versailles