Journée internationale des migrant-e-s le 18 décembre 2019 : liberté, égalité des droits

Appel à la mobilisation de plusieurs organisations, dont le Réseau Amy, le mercredi 18 décembre 2019 à 18h00 place de la République à Paris

Nous, collectifs de sans-papiers et migrant-e-s, syndicats, associations, collectifs de solidarité, états généraux des migrations, marche des solidarités appelons à des manifestations et rassemblements le 18 décembre 2019, journée internationale des migrant-e-s.

Nous marcherons toutes et tous ensemble pour affirmer avec encore plus de vigueur : « Égaux, Égales, personne n’est illégal ».

Nous marcherons pour la ratification par la France de la « convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille » adoptée par l’ONU le 18 décembre 1990 et qui vise à garantir l’égalité de traitement entre travailleurs et travailleuses français-e-s et immigré-e-s.

Nous marcherons pour stopper la montée des nationalismes, le développement du fascisme et de toutes les formes de racisme.

Nous marcherons en mémoire des dizaines de milliers de femmes, d’enfants et d’hommes mort-e-s sur les routes de la migration, victimes des frontières et des politiques meurtrières des gouvernements des pays les plus riches de la planète et de leurs complices.

Nous marcherons pour la liberté de circulation, pour la fin du système de Dublin, l’abandon de la directive retour et la fermeture des centres de rétention.

Nous marcherons contre l’idée fausse que l’immigration crée du dumping social, pour la régularisation des sans-papiers et pour l’égalité des droits de toutes et tous.

Nous marcherons pour soutenir et amplifier les grèves et luttes des sans-papiers pour obtenir leur régularisation et la justice sociale.

Tract officiel

À l’heure où le gouvernement annonce des mesures sans précédent : immigration « choisie », privation – pour les demandeurs d’asile – d’accès à la protection maladie pendant les trois premiers mois après le dépôt de leur demande, durcissement des conditions d’accès à l’Aide médicale d’Etat (AME), nous marcherons pour affirmer que l’égalité ne se discute pas, elle doit être mise en œuvre, maintenant.

C’est la précarisation générale et la remise en cause des acquis sociaux par les politiques répressives et d’austérité menées par les gouvernements successifs, spécialement celui d’Emmanuel Macron, qui exacerbent les discours de haine, accroissent la pauvreté et le repli sur soi dans la population.

C’est en luttant ensemble que nous pourrons nous battre efficacement pour une société meilleure, solidaire et égalitaire.

Version PDF :

NON au changement de fonctionnement de la carte ADA des demandeurs d’asile

Jusqu’en octobre 2019, les Demandeur.se.s d’Asile pouvaient percevoir leur aide grâce à une carte de retrait fournie par l’Ofii. Cette carte leur permettait de retirer leur aide sous forme d’argent liquide (pour mémoire, 204 € /mois pour une personne seule hébergée) dans n’importe quel distributeur automatique.

Depuis le 5 novembre 2019, sur décision de l’Ofii, cette carte est devenue une carte de paiement avec impossibilité de faire des retraits et les premiers retours sont inquiétants :

  • pas de sans contact : la carte est à débit immédiat avec vérification du solde, le sans-contact n’est pas permis. Donc impossible de faire des petites transactions dans certains endroits ;
  • refus : certains commerçants méfiants ne reconnaissent pas cette carte et la refusent ;
  • plus d’argent liquide : dans la théorie, certains magasins (notamment ceux de la chaîne Casino) pratiquent le cashback, mais peu le proposent, en particulier ceux ayant des distributeurs à proximité.

De nouveaux désagréments dans le quotidien des demandeur.se.s d’asile, déjà compliqué, même si beaucoup de bénévoles d’associations d’aide et de soutien cherchent des solutions de substitution avec de mauvaise surprises (la carte marche très mal dans les stations services).

Cette situation avait été anticipée et dénoncée par de nombreuses association. Dès août 2019, la Ligue des droits de l’homme – LDH a lancé une pétition demandant à l’Office français de l’Immigration et de l’Intégration – OFII et à la Direction Générale des Étrangers en France – DGEF d’annuler la réforme relative au fonctionnement de la carte ADA.

Il est encore possible de signer cette pétition disponible ici : http://chng.it/ywv4RJVB

et d’interpeller vos députés et sénateurs pour revoir le fonctionnement de cette carte.

Les Voisins Solidaires de Versailles, membre du Réseau Amy, ont interpellé les députés et sénateurs des Yvelines. Retrouvez l’article consacré à ce courrier sur leur site : https://vs-versailles.fr/reforme-de-la-carte-ada-vsv-sadresse-aux-representants-de-la-nation/

Projection du documentaire “Défi de solidarité” le mardi 19 novembre 2019

Le Quai des Possibles est un tiers lieu de Saint-Germain-en Laye qui vise une sensibilisation du grand public sur les enjeux du monde actuel : Environnement, social et sociétal. Chaque mois est organisé un ciné débat pour informer, sensibiliser et éduquer les citoyens.

A partir du Mardi 19 Novembre 2019 débute un cycle de 4 projections autour de la solidarité, l’immigration et l’engagement citoyen en partenariat avec La Maison des Canaux https://www.facebook.com/LaMaisonDesCanaux/
Le mardi 19 novembre 2019 sera donc projeté le documentaire “Défi de solidarité” suivi d’une intervention et d’un débat animé par la réalisatrice, Caroline Darroquy.

Lien de l’événement sur notre site :

https://www.lequaidespossibles.org/events/event/cine-debat-defi-de-solidarite/

SYNOPSIS

En plein hiver, un jeune de 16 ans passe une nouvelle nuit dans la rue, faute de réponse sur son statut de « mineur isolé étranger » et faute de prise en charge par l’Etat français.

Jusqu’au jour où un bénévole lui propose un canapé-lit chez lui pour quelques temps… Puis un autre inconnu l’accueille dans une chambre, le suivant lui prépare de bons repas… Chaque soir à Paris, plus d’une centaine d’hébergeurs forment un réseau anonyme pour répondre à l’urgence.

Jusqu’où cet élan citoyen sera-t-il viable ?

Sélections :

  • FipaDoc
  • Festival de Luchon
  • Festival International de Films de Femmes Festival du Cinéma des Utopies Réelles
  • Festival International du Film d’Éducation

Prix :

  • Prix du public 2019 – Festival du Cinéma des Utopies Réelles

Bande Annonce

BILLETS :

  • Tarif étudiant/demandeur d’emploi (sur justificatif) : 4€
  • Tarif basique : 8€
  • Tarif basique + contribution au Quai des possibles : 8€ + participation libre

TOUTES LES RECETTES SERONT REVERSÉES SUR KICKSTARTER, PLATEFORME DE CROWDFUNDING, POUR PERMETTRE À DES HEBERGEURS QUI ACCUEILLENT LES SANS-ABRIS DE SUBVENIR À LEURS BESOINS.

Campagne STOP DUBLIN et rassemblement du 25 mai 2019

Le Réseau Amy participe à la campagne STOP DUBLIN. Pour mémoire, le règlement Dublin est un système qui prévoit (entre autres) que le pays d’entrée en Europe d’un migrant est le pays responsable de sa demande d’asile.

La campagne STOP DUBLIN demande que le règlement Dublin III soit abrogé, considère qu’il faut sortir de cette politique inhumaine, absurde, inefficace et coûteuse, et exige que le demandeur d’asile puisse avoir le choix du pays où déposer sa demande.

Le Réseau appelle tous ses membres à se retrouver le samedi 25 mai 2019, veille des élections européennes, pour manifester à Paris de La Chapelle à République (lieu précis de rendez-vous disponible sur simple demande par mail à contact@reseau-amy.org)

Retrouver l’événement sur FaceBook
https://www.facebook.com/events/365106404214755/

et les trois tracts à partager et distribuer

STOP DUBLIN Campaign est une initiative européenne de citoyens solidaires engagés quotidiennement auprès des demandeurs d’asile, portée en France par la Coordination Française du Droit d’Asile – CFDA, le Collectif pour une Nation Refuge – CNR, et les Etats Généraux des Migrations -EGM.

Toutes les infos sur http://www.stopdublin.eu/

Lancement d’une grande campagne pour la régularisation et l’égalité des droits – 3 avril 2019

Rendez-vous à Paris, Place de la Madeleine
Mercredi 3 avril 2019 à 18h00

Nous, Collectifs de Sans-papiers et MigrantEs, Syndicats, et Associations, appelons à démarrer une grande campagne pour réclamer la régularisation de tous et toutes les sans-papiers et l’égalité des droits par des rassemblements dans tout le pays devant les préfectures et le ministère de l’Intérieur en Île-de-France à 18 h.

Dans un contexte de montée des nationalismes, des racismes et des fascismes partout en Europe et dans le monde ;

Alors que des dizaines de milliers de femmes, hommes et enfants sont mortEs et meurent encore sur les routes de la migration victimes des frontières et des politiques antimigratoires des gouvernements des pays les plus riches de la planète et de leurs complices ;

Seule la liberté de circulation, la fermeture des centres de rétention, la régularisation de toutes et tous les sans-papiers et l’égalité des droits nous permettront d’en finir avec ces mortEs.

Nous nous rassemblerons partout en France le 3 avril pour lancer une grande campagne nationale afin d’obtenir la régularisation de tous et toutes les sans-papiers et l’égalité des droits.

Seules la régularisation de toutes et tous les sans-papiers et l’égalité des droits nous permettront de mettre fin à la concurrence entre travailleurs et travailleuses organisée par le grand patronat.

Paris : place de la Madeleine (métro)

C’est la précarisation générale, la remise en cause des acquis sociaux par les politiques d’austérité menées par nos gouvernants qui nourrissent les sentiments de mal-être et de repli sur soi dans la population. C’est en luttant ensemble que nous pourrons nous battre efficacement pour une société meilleure et égalitaire.

Collectif :

CESP Paris1, CISPM, CSP 17-St Just, CSP59, CSP75, CSP92, CSP93, CSP95, CSP de Livry Gargan, CSP Paris 20, Collectif Schaeffer Aubervilliers, CTSP Vitry, Droits Devant !!, Intégration 21,CGT, CNT, CNT-SO, Emancipation tendance intersyndicale, FSU, SAF, Syndicat de la Magistrature, Syndicat de la Médecine Générale, UEKF, UNEF, Union syndicale Solidaires, 100 pour 1 Vienne, Accueil de merde, Accueil des réfugiés dans le Cap, Act For Ref, ActUp-Paris, AC !, Ah Bienvenus Clandestins !, Alternatives et Autogestion 06, AIDES, Artisans du monde 06, Asil accueil 88, Assemblée des blessé-e-s, Association Bread and Roses, Association «Chemins Pluriels», ACORT, ACTIT, Association collégiale l’Aubière (35), ADN, ADTF, AFAPREDESA, AFD International, AFJD, AID, ALIFSI, AMDH-Paris /IDF, AMF, AIDDA, Association Jarez Solidarités, Association Kolone, Anafé, Amnesty international Nimes, Association Pour la Paix en Syrie, APICED, ASEFRR, ASIAD, Association Stop Précarité, ATF, ATMF, ATTAC, Association Unjourlapaix, Auber sans la peur, Autremonde, Bagagérue, BAAM, CMCAS Pays de Savoie, Centre d’Information Inter-Peuples, CRID, Cercle de silence d’Hazebrouck, Cercle Louis Guilloux, CIMADE, Citoyens solidaires 06, Collectif 20eme Solidaire avec tou.te.s les migrant.e.s, Collectif Accueil Migrants Valfleury, CAPJPO-EuroPalestine, Collectif aide aux réfugiés d’Epone et alentours, Collectif 3 C, Collectif Chabatz d’Entrar, Collectif citoyen Bevera, Collectif Faty Koumba, Collectif Fontenay diversité, Collectif inter-associatif du Livre Noir de St Denis, Collectif Justice & Libertés 67, Collectif Justice et Vérité pour Babacar, CIVCR 94, Collectif JUJIE, Collectif Les Voisins Solidaires de Versailles, Collectif Loire « Pour que personne ne dorme à la rue », Collectif migrants 44, Collectif Migrants 47, Collectif Migrants 83, Collectif Migrants Isère, Collectif migrants bienvenue 34, Collectif Mosellan de Lutte contre la Misère, CNR, Collectif Outils du soin, Collectif poitevin « D’ailleurs Nous Sommes d’Ici », Collectif pour l’avenir des foyers, Collectif pour l’égalité des droits-rive droite 33, Collectif réfugiés du Vaucluse, Collectif respect des droits des étrangers – solidarité migrants Pau, Collectif Romeurope du Val Maubuée, Collectif Rosa Parks, Collectif Sarthois «Pour une Terre plus Humaine», Collectif Solidarité Migrant-es Paris Centre, Collectif Sorbonne Sans Frontières, Collectif de soutien aux migrants de Bégard, Collectif de soutien migrants Nantes, Collectif de soutien de l’EHESS aux sans-papiers et aux migrant-es, Collectif de soutien aux sans-papiers du Trégor, Collectif Urgence Welcome de Mulhouse, Collectif Vérité et Justice pour Lamine Dieng, Collectif Vigilance pour les Droits des Etrangers 12ème, Comité d’Accueil 72, Comité Adama, CADTM, CCFD -Terre solidaire 93, CDKF, Comegas, Comité de Soutien aux Migrants du Goelo, CRLDHT, Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants, D’ailleurs Nous Sommes d’Ici 67, DTC, Des Lits Solidaires du Havre, DIEM25, DAL, DIEL, Ecole THOT, Éducation.World 86, EGM 58, EGM de Blois, Emmaüs International, Emmaüs France, FASTI, FCPE Nice, FEP, FETAF, FTCR, Femmes en Lutte 93, Flandre Terre Solidaire, Fondation Frantz Fanon, Football Club Phenix de Versailles, FAL, Fraternité Douarnenez, FUIQP, Grèce France Résistance, GISTI, Habitat et Citoyenneté, ICARE 05, Identité plurielle, Infléchir, IPAM-Cedetim, La Boussole 02, La cabane juridique, LCD, L’Auberge des Migrants, Le Mouvement de la Paix, Le paria, LDH, Maghrébines sans frontières, MAN, MDS, MDDM, MRAP, Mouvement Utopia, Organisation de Femmes Egalité, Paris d’Exil, Planning familial 06, Planning familial de Paris, Réseau AMY, Réseau Chrétien-Immigrés, RESF, REMCC, RESOME, Réseau Euromed France, Réseau européen pour une santé mentale démocratique, Réseau Foi et Justice Afrique Europe, Réseau IDD, Réseau RITIMO, RUSF Paris1, RUSF Paris 8, Romans International, Roya citoyenne, SOS Racisme de la Vienne, Survie, Système B, TADAMOON, Terre des Hommes France, Tous Citoyens !, Tous Migrants, TPC Maison Solidaire, Tunisia Woman, Unaterra74, UJFP, United Migrants, UNRPA Paris, UTAC, Un Toit C’est Tout, Utopia56, Vallées solidaires 06, Vies Volées, Voix des Migrants, Welcome Poitiers, WISE, Yvelines Entraide, ZSP18, Instants Vidéo Numériques et Poétiques, Revue A, Revue Vacarme AL, CGA, Ecologie Sociale, Ensemble, EELV, FA, Génération.s, Livret antiraciste de la FI, Mouvement ECOLO, NPA, PCF, PCOF, PG, PIR, Réfugiés-Migrants FI 35, SKB, Unité Populaire Paris, UPC-MANIDEM,

Grande maraude solidaire

Tous solidaires ! Tous maraudeurs ! En soutien aux exilés !

Appel à une grande maraude solidaire
le vendredi 15 mars 2019 à 18h à Montgenèvre (Hautes-Alpes)

Alors que les politiques migratoires des États européens ne cessent de se durcir, que les contrôles aux frontières sont de plus en plus répressifs, les personnes migrantes sont amenées à prendre davantage de risques en montagne. Des femmes, des hommes et parfois des enfants traversent la frontière par des sentiers enneigés, de nuit, en altitude, par des températures négatives, sans matériel adéquat.
Dans le même temps, des citoyennes et citoyens solidaires qui cherchent à leur venir en aide, les « maraudeurs » des vallées alpines sont de plus en plus inquiétés, inculpés et même condamnés en justice.

Malgré les alertes des associations lancées aux autorités locale et nationale, malgré les blessures, les gelures et les morts (le dernier décès d’un jeune exilé près de Briançon date du 6 février dernier), la situation n’a cessé de s’aggraver dans la région de Briançon (Hautes-Alpes).

Face à cette situation qui peut être qualifiée de mise en danger délibérée, le mouvement citoyen Tous Migrants soutenu par les associations Amnesty International France, La Cimade, Médecins du monde, Médecins sans frontières et le Secours Catholique organise une grande maraude solidaire avec plusieurs acteurs locaux,

le vendredi 15 mars 2019
à partir de 18h à la frontière franco-italienne, à Montgenèvre.

Les maraudes ne doivent pas être inquiétées !

Venez montrer votre solidarité en participant à la maraude :

  • 18h Rassemblement devant l’Ecole du Ski Français (ESF). Prise de parole des associations.
  • 19h Maraudes en groupes (s’équiper de vêtements chauds et lampes frontales, apporter si possible bonnets, gants ou chaussettes chaudes à donner, thermos de thé bienvenus).
  • 20h Déambulation en fanfare. Dénonciation des violences policières.
  • 20h30 Soupe partagée (prix libre). Témoignages d’exilés et de maraudeurs.
  • 21h15 Clôture aux flambeaux. Reprise des maraudes en autonomie…

PLUS D’INFOS http://www.tousmigrants.org

EGM – Cahiers des faits inacceptables et des alternatives

https://eg-migrations.org/Le-cahier-des-faits-inacceptable-et-le-cahier

Le cahier des faits inacceptables et le cahier des alternatives sont deux documents produits à partir des 106 cahiers de doléances rédigés par les Assemblées Locales des États Généraux des Migrations au printemps 2018 dont le Réseau Amy. Ils synthétisent des faits inacceptables identifiés dans plus de 70 départements, ainsi que des alternatives aux politiques actuelles – plusieurs sont déjà mises en œuvre – élaborées par les 1 500 collectifs et associations locales qui ont participé à cette consultation. Ils dressent un état des lieux sans concession de la persécution systémique des exilé·e·s en Europe et sur le territoire français, tout en faisant la preuve que des politiques publiques alternatives existent, appuyées par des dizaines de milliers de citoyen·ne·s.


Les documents sont consultables sur le site des EGM : https://eg-migrations.org/Le-cahier-des-faits-inacceptable-et-le-cahier ou en direct ici :

https://eg-migrations.org/IMG/pdf/egm_cahier-inacceptables_a4_digital.pdf

https://eg-migrations.org/IMG/pdf/egm_cahier-alternatives_a4_digital_light.pdf

Ces cahiers viennent d’être édités et imprimés sous forme d’un fascicule format A4.

Cet outil, imprimé à 2 000 exemplaires, est mis à disposition des Assemblées locales et des organisations nationales des Etats Généraux des Migrations.

Le groupe de facilitation des Etats Généraux des Migrations a décidé de favoriser la diffusion de ces documents en prenant en charge l’impression et l’envoi des documents sur le budget des Etats Généraux des Migrations.

Attention, pour une première vague de répartition équitable du stock , la date limite de commande est fixée au 3 mars  2018.

Voici le lien pour la commande : https://framaforms.org/commande-des-cahiers-des-faits-inacceptables-et-des-alternatives-1550681610

Nous voulons une Europe accueillante et hospitalière !

L’Anafé est partenaire de l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) pour une #EuropeAccueillante

Nous voulons une Europe accueillante et hospitalière !

Juncker et d’autres dirigeants nous ont assuré que nous ne serons pas une forteresse alors que les politiques européennes migratoires prennent justement ce chemin. Aujourd’hui, à l’approche de la journée internationale des migrants, nous appelons les citoyens à demander de nouvelles politiques migratoires et positions européennes en signant l’Initiative pour une  #EuropeAccueillante. Cette Initiative Citoyenne Européenne est la première sur les migrations et est supportée par plus de 200 organisations de la société civile partout en Europe.

Signez pour une #EuropeAccueillante

https://weareawelcomingeurope.eu/fr/

Cette Initiative offre des solutions réalistes et réalisables dont l’Europe a besoin pour faire face aux enjeux migratoires tout en respectant les droits humains. En signant vous demandez à la Commission Européenne de :

1. Mettre fin au délit de solidarité partout en Europe

Dans de nombreux pays comme la Hongrie, l’Italie, la France, la Grèce, les gouvernements nationaux mettent la pression et répriment les volontaires et les ONGs qui aident les réfugiés.

Nul de doit être puni car il a protégé ceux dans le besoin

2. Permettre aux migrants victimes d’exploitation au travail et de violences de se défendre.

Nous avons tous entendus d’horribles histoires de migrants battus et intimidés sur la route, les personnes qui osent témoigner sont minoritaires. Même à l’intérieur de la forteresse, les migrants restent vulnérables, notamment sur le marché du travail.


Des mécanismes de plainte et des politiques de sécurité permettant aux victimes d’accéder à la justice.

3. Rendre les Fonds Asile Migration & Intégration accessibles en ligne directe aux ONGs, OSCs et autorités locales.

Aujourd’hui, le Fond n’est accessible que via les gouvernements mais nombre d’entre eux entravent ou ne facilitent pas leur utilisation. Les groupes souhaitant faire preuve de solidarité doivent être soutenus, l’argent public doit être public.

La solidarité doit être soutenue et encouragée.

Demandez ces changements pour une #EuropeAccueillante

Si un million de citoyens européens signent l’Initiative avant le 14 Février 2019, le Parlement Européen organisera un débat lors de la plénière à Strasbourg et la Commission Européenne sera obligé de répondre à nos propositions législatives.

VOUS pouvez faire la différence, signez ICI.

Si vous soutenez les objectifs de l’Initiative, partagez ces informations avec vos amis, collègues et votre réseau professionnel. Ensemble, nous pouvons demandez une #EuropeAccueillante

SIGNEZ LA PÉTITION

https://weareawelcomingeurope.eu/fr/