Conséquences du couvre-feu sur les déboutés du Droit d’Asile – lettre à l’OFII

Avec l’entrée en vigueur du “couvre-feu” d’octobre 2020, le Réseau pour l’Accueil des Migrants en Yvelines reste plus que jamais mobilisé et vient d’adresser un courrier à Madame La Directrice de la délégation territoriale de l’OFII de Montrouge sur les conséquences du couvre-feu sur les déboutés du Droit d’Asile actuellement hébergés au sein du Dispositif National d’Accueil

Retrouvez cette lettre en format PDF en bas de cette page.


Madame la Directrice,

Nos associations ont reçu plusieurs personnes hébergées dans des établissements de votre dispositif d’accueil pour demandeurs d’asile dans les Yvelines qui ont reçu récemment des notifications de fin de prise en charge.
Nous sommes très inquiets pour ces personnes à qui on ne propose aucune solution d’hébergement ultérieure pouvant effectivement les accueillir.
Vont-elles devoir dormir à la rue, alors que nous sommes en période de couvre-feu, et que quiconque se trouve dans la rue, sans motif professionnel ou d’urgence, entre 21h et 6h du matin est en infraction ?
Pouvez-vous donc nous confirmer que, compte tenu des circonstances, vous prolongerez leur hébergement jusqu’à ce qu’une mise à l’abri effective pour la durée du couvre-feu leur soit proposée ?
Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions, Madame la Directrice d’agréer l’expression de notre respect républicain.
Le comité d’animation du Réseau AMY